Aller au contenu

Le voyage de la pomme de terre sur la plateforme de déchargement

Dans les coulisses de la plateforme de déchargement
06 | 06 | 2024

Cette année, en 2023, pas moins de 20 000 tonnes de pommes de terre ont été récoltées et transportées de Bordeaux vers le nord de la Belgique, en seulement 17 jours. Les opérations se sont déroulées 24 heures sur 24. Farm Trans a assuré le transport de la cargaison complète, à l’aide de 950 remorques réfrigérées et 650 remorques pour le vrac.

 

Le voyage de la pomme de terre

Le voyage entre Bordeaux et la Belgique dure deux jours. Les pommes de terre parcourent cette distance dans des remorques réfrigérées. Pour quelles raisons ? Préserver la qualité de la pomme de terre et organiser la capacité nécessaire avec efficacité. La réfrigération permet aux pommes de terre de mieux résister aux températures élevées en France ainsi qu’au voyage de plusieurs jours. Les pommes de terre pourriraient plus rapidement si elles n’étaient réfrigérées. Fort heureusement, les remorques réfrigérées viennent pallier ce problème.

D’un point de vue économique, il s’avère également avantageux de transporter les pommes de terre en remorques réfrigérées depuis Bordeaux. En moyenne, il y a plus de remorques réfrigérées en circulation en Europe que de remorques pour le vrac. Une remorque réfrigérée peut ainsi effectuer un voyage de groupage lors du retour vers Bordeaux. Cela permet d’affréter efficacement les camions.

 

En coulisses

La réalisation de ce projet a demandé un travail d’équipe exemplaire. Seules dix personnes travaillent sur la plateforme de déchargement, des tâches administratives à la partie opérationnelle. Parallèlement, les services de planification de nos divisions Conditionné et Vrac ont veillé à ce qu’il y ait un nombre suffisant de remorques et de camions sur place.

Mais un problème persistait à l’arrivée des remorques réfrigérées : les pommes de terre ne sont pas faciles à décharger. En effet, ces remorques ne sont pas dotées d’un mécanisme de déchargement, comme des convoyeurs et des fonds mouvants. Farm Trans a fait preuve d’innovation et résolu le problème en créant une plateforme de déversement. Cette année, la plateforme a été enterrée, ce qui a amélioré la circulation des camions.

 

La plateforme de déchargement

Comme son nom l’indique, la combinaison camion/remorque est inclinée à l’aide d’une plateforme. La plateforme de déchargement fonctionne comme suit. Le camion s’approche de la plateforme en marche arrière jusqu’à dépasser d’un mètre sur la plateforme. Le personnel d’exploitation de la plateforme guide le chauffeur, fixe la remorque à la plateforme et ouvre les portes de la remorque. La plateforme étant très étroite, il reste seulement 20 cm de part et d’autre du camion. Puis, le camion recule encore un peu et deux plaques coulissent contre les pneus arrière de la remorque levée. Ce dispositif de sécurité essentiel empêche la remorque de rouler vers le bas.

Le déchargement commence : le camion est incliné à un angle de 45 degrés. Les pommes de terre tombent de la remorque en roulant et aboutissent dans un bac qui est acheminé vers un tapis à l’aide de convoyeurs. Les tapis sont indispensables pour mener à bien la dernière étape, à savoir le transport des pommes de terre jusqu’à l’usine. Dès que la remorque réfrigérée est vide, la plateforme est à nouveau abaissée, tous les dispositifs de sécurité sont désactivés et le camion peut repartir à vide.

 

Après 17 jours de chargement, transport et déchargement de pommes de terre en continu, la plateforme de déversement et l’infrastructure toute entière ont été démontées et préparées pour l’année prochaine. Depuis fin juin, le rendement de pommes de terre de la nouvelle récolte en Europe du Nord est à nouveau suffisant, ce qui a marqué la fin de ce projet.